Son blanc virginal me fascine, le voici après une grosse averse. Son parfum, très reconnaissable me fait penser à de la crème hydratante, en tous les cas en plein accord avec sa couleur de lait. 

Ce rosier anglais est âgé de plus d'une dizaine d'années. Il est resté chétif après être resté toutes ces années à l'ombre. Rapatrié dans mon jardin il y a déjà 2 ans, il est constitué de 2 branches frêles mais je suis sûr qu'ici il reprendra du poil de la bête.