Les premières fleurs de Paul Himalayan's Musk, que je vais finir par appeler PHM, tellement son nom est long à écrire. Sûrement aussi long que les longues tiges épineuses qui surgissent de partout. Mais il en faut bien plus pour m'impressionner, je l'ai choisi effectivement pour cela et pour ses petits pompons mignons.


Des boutons en forme de petites étoiles, une constellation vous dis-je...